Mataiva 1/3

Publié le par Elo & Nico

Encore une belle destination ou nous passerons quatre jours très sympas avec des paysages encore plus beau les uns que les autres .
Presentation:

Mataiva est très petite, au joli lagon rond, fermé sur ses eaux poissonneuses. Véritable aquarium tropical, ce lagon est la richesse des  201 habitants de l'atoll qui vivent essentiellement de leur pêche miraculeuse, régulièrement vendue sur le marché de Papeete.

Située à l'extrémité nord-ouest de l'archipel des Tuamotu, à 311 km de Tahiti, Mataiva est longue de 8,5 km et large de 3,6 km.
Son lagon est légèrement élevé : il se compose de 70 bassins d'environ 8 m de fond et de 9 chenaux, d'où son nom d'origine : "île aux neuf yeux".

Un pont passe au-dessus d'un des "Hoa" et relie les deux moitiés du village de Pahua.

La récolte du coprah constitue l'autre important volet de l' économie de l'île dont les cocotiers, piqués comme des étoiles sur le sable blanc, composent une broderie ravissante sur tous les motus. Les visiteurs logent chez l'habitant, à Teuputu, ou à Pahua, le village principal.

Le motu Teaku, plus connu encore sous le nom de l'îlot aux oiseaux, abrite différentes espèces d'oiseaux de mer.
Pension Ariiheevai
Très jolie et chaleureuse pension au bord de la mer, avec ses six bungalos pouvant accueillir jusqu'à 4 personnes chacuns et 8 pour deux d'entre eux.Tous équipés de climatisations, le confort est au rendez vous! Des vélos sont mis à disposition gratuitement ainsi qu'une pirogue et quelques canoés kayak, qui n'ont pas beaucoup servis dû à notre emploi du temps chargé. Une salle de jeux est aussi disponible contenant deux baby foot et un billard.
 Ses proprietaires Alphonsine et Francois, et ses animateurs Jules et Walter, sans oublier Julie, sont là pour organiser toutes les belles activités de ce séjour.

Nos journées:
Chaque journée était rythmée par de multiples activités s'articulant autour d'une baignade à la plage, en effet nous partions le matin en bateau ou en 4x4, à travers une jungle de cocotiers, après avoir été chercher le poisson dans les "parcs à poissons": (clôture dans le lagon, où les habitants stockent leurs poissons vivants), pour le barbecue du midi.
Matinée farniente, repas de poisson grillé (baracuda, thon, carangue, mérou etc ...) mangé à l'ancienne: avec les doigts dans des assiettes que nous avions tressées en amont, petite pétanque, et visite en bateau de quelques endroits particuliers de l'île comme :l'île aux oiseaux, le nombril de Mataiva, l'épave au milieu de la cocoteraie, le rocher de la tortue et le vendeur de hinano...( à suivre).


Publié dans Mataiva

Commenter cet article

Malinoi 05/04/2009 21:46

eu!!! rassurez moi c'est pas une base militaire là ?Dur dur la vie loin de la métropole ,heureusement ya la pétanqueeee con ! et peut être le pastagua ?Continuez ,on bave plus, on est sec ....

Elo 08/04/2009 07:08


Heureusement que tu nous comprends toi, pas facile la vie ici!!! Tu es passé par là...  T'as tapé juste, Nico oscille entre Pastaga et Hinano... Gros bisous à tous, on pense fort à vous!


jessica et frédéric 30/03/2009 16:39

j'ai la chair de poule, toutes ces magifiques photos.....Merci à vous 2 pour ce blog qui nous fait voyager avec vous.Je vous dit pas d'en profiter car je vois que vous les faite à fond.Mais en fait !!!!! Elodie tu travailles quand ???? lol ????eclatez vous !!!!